Denain La cité de Mousseron candidate à l’accueil de l’Institut régional de la photographie

Voix du Nord / Véronique Bertin | 28/02/2018

C’était un secret de Polichinelle parmi les élus et les photographes du Denaisis. Anne-Lise Dufour l’a officialisé lors du conseil municipal de vendredi soir. La ville de Denain est candidate à l’accueil de l’Institut régional de la photographie.

Denain et ses deux clubs photos, dont l’un figure parmi les plus titrés de France. Denain ville voisine de Douchy-les-Mines et de son centre régional de la photographie. Denain, deuxième ville en France à accueillir une micro-folie (une visite virtuelle des grands musées de France depuis la médiathèque). Denain et son patrimoine industriel (minier et sidérurgique notamment). Denain et sa situation stratégique au plus près des grands axes autoroutiers et desservie par le tram. Bref autant d’atouts qui font que la cité de Cafougnette se verrait bien accueillir l’Institut régional de la photographie voulu par Xavier Bertrand.

Le soutien du maire de La Madeleine

En juillet dernier, le président de la Région a annoncé cette création «  dans la métropole lilloise  ». Cet institut doit regrouper un centre de recherche pour former les commissaires d’exposition, plusieurs espaces d’exposition et un lieu d’archives sur 5 à 6 000 m2. Quand les élus denaisiens en ont entendu parler, ils se sont dits, pourquoi pas nous ? Et quand ils ont été assurés du soutien du maire de La Madeleine, Sébastien Leprêtre, ils ont décidé de proposer une localisation en dehors de la métropole lilloise, déjà bien pourvue en équipements culturels.

« Ça serait un signal fort et une grande opportunité. C’est du gagnant – gagnant. »

En novembre, Emmanuel Cherrier, adjoint à la Culture à Denain, a rencontré Anne Lacoste, ancienne conservatrice au Getty Museum de Los Angeles, qui a pour mission de préfigurer le projet. Il lui a remis une plaquette de quatre pages réalisée par le service communication de la ville et développant les atouts de la ville mais aussi le rayonnement pour l’ensemble du Valenciennois : «  Ça serait un signal fort et une grande opportunité. C’est du gagnant – gagnant ».

« Centre municipal des arts »

Pour montrer que la ville a bien réfléchi au projet, l’élu a proposé d’installer cet institut dans l’ancien bâtiment France Telecom qui doit devenir après des travaux «  un centre municipal des arts  » (la ville en sera propriétaire aux trois quarts ; un quart restant la propriété de France Telecom). «  Nous avons aussi des friches sur la zone des Pierres-Blanches, au bord du centre-ville. À Denain, nous ne manquons pas de place  », plaide Emmanuel Cherrier.



Using Format