Marin Karmitz chargé de préparer la création de l’Institut de la photographie des Hauts-de-France


S. Le. | 06/02/2018 / Voix du Nord

Le producteur et fondateur des cinémas MK2, également collectionneur d’art a été nommé président de l’association de préfiguration de l’Institut de la photographier des Hauts-de-France voulu par le président Xavier Bertrand et Sam Stourdzé, directeur des rencontres d’Arles.  


Xavier Bertrand et Sam Stourdzé avaient annoncé à Arles en juillet dernier leur intention d’unir leurs destinées pour fonder cet institut dans les Hauts-de-France. À l’époque, le président du conseil régional envisageait un centre devant regrouper un centre de recherche pour former les commissaires d’exposition, plusieurs espaces d’exposition et un lieu d’archives. «  Beaucoup de photographes expliquent qu’il manque un lieu de conservation pour recueillir des fonds, des dons et des legs  », expliquait-il.

Après plusieurs mois de gestation, le projet connaît donc cet hiver un nouveau développement. Le lieu adéquat n’est toujours pas trouvé. Mais une association de préfiguration de l’institut est née le 31 janvier «  pour imaginer et organiser les premiers événements qui verront le jour au printemps puis à l’automne  ». Son président n’est pas un inconnu puisqu’il s’agit du producteur de cinéma Marin Karmitz, fondateurs des salles MK2 et collectionneur d’art.

Il sera secondé par Luc Estenne comme trésorier et Astrid Ullens de Schooten comme secrétaire. Cette dernière est la présidente de la fondation A Stichting, lieu d’exposition photo réputé à Bruxelles. Un choix pas anodin puisque la fondation A Stichting préfigure assez bien ce que pourrait être le futur Institut des Hauts-de-France  : installé dans les anciennes usines Bata de Bruxelles, ce lieu «  a pour vocation de soutenir la création, la connaissance et la conservation de l’image photographique  ».

C’est à cette association de préfiguration assistée d’experts que revient la tâche de mettre en place les actions de l’Institut mais aussi de définir son lieu d’implantation, pour le moment en phase de prospection. Elle s’appuiera sur l’expertise du Centre régional de la photo de Douchy-les-Mines, de la Maison de la photographie de Lille et de Diaphane, le pôle photographique de Clermont, dans l’Oise.

Un événement grand public au second semestre 2018

«  Au premier semestre, se tiendra une série de colloques de trois jours autour de la médiation, des fonds patrimoniaux et de la recherche. Un événement hors les murs pour le grand public dont la programmation associera expositions, performances, projections et activités ludiques et pédagogiques autour de la photographie sera également organisé courant second semestre  », indique le conseil régional.


http://www.lavoixdunord.fr/312349/article/2018-02-06/marin-karmitz-charge-de-preparer-la-creation-de-l-institut-de-la-photographie

Using Format